Vous les avez certainement remarquées à travers les rues des grandes villes comme Tokyo ou New York. Leur luminosité et leur rendu esthétique offrent aux grandes artères de ces villes une atmosphère magnifique. Arborant pour les unes les logos de grandes marques et pour les autres des noms de magasins, l’enseigne magasin lumineuse constitue un élément essentiel dans la communication d’une entreprise. Devenue depuis 1912, avec une première pose devant l’atelier d’un coiffeur de Paris, le porte-étendard des entreprises dans le monde, elle est présente sur les façades les plus diverses et offrent à travers leur design une bonne image publicitaire.

De l’enseigne symbole et peinture à l’enseigne magasin lumineuse

De toutes les époques, les commerces ou certaines maisons ont cherché à se distinguer des autres par la pose d’un symbole pouvant les représenter au mieux. Ainsi, jusqu’à la fin du XIXe siècle, les hommes se sont contentés de symboles ou de peinture en guise d’enseigne.

Aujourd’hui, nous utilisons des enseignes lumineuses dont l’efficacité à séduire la clientèle n’est plus à démontrer. L’aventure de l’enseigne lumineuse a commencé au début du XXe siècle, avec l’invention de l’éclairage au néon par le français Georges Claude.

En 1912, commence donc avec la première pose de cet outil communicationnel, la grande mode des enseignes lumineuses aux tubes néon.

Utilisée autant par les pharmaciens que par les cabarets, l’enseigne lumineuse a connu bien des évolutions dans ses techniques de conceptions. À cet effet, aujourd’hui il n’est pas rare de rencontrer dans les rues et ruelles des enseignes lumineuses utilisant la technologie DEL. Cette dernière n’est qu’une récente découverte et date des années 1990. Elles présentent de nombreux avantages, allant de la palette de couleurs qu’elle peut offrir à son rendu esthétique en passant par sa faible consommation électrique.

Cependant, la technologie DEL ne semble pas supplanter l’usage du tube néon qui est encore largement utilisé dans le monde et dont les avantages sont loin d’être restreints. D’ailleurs, avec celles produites par des maisons comme Lavedette qui en ont fait un art qui se transmet de père en fils, vous avez toutes les chances d’être particulièrement satisfait :

  • Angle d’éclairage équivalant à 360 ° ;
  • Adaptabilité à tous les supports et à toutes les formes ;
  • Durée de vie de 60 000 heures en intérieur et de 30 000 heures en extérieur ;
  • Disponibilité d’une gamme variée de couleurs, sans oublier les nombreuses nuances de blancs offertes par les néonistes.

Enseigne pour votre magasin, quel choix ?

Du tube néon à la DEL, en passant par l’usage d’autres gaz comme l’argon, il existe plusieurs types d’enseignes lumineuses. Néanmoins, les plus utilisées sont le néon ou la DEL. Et si votre choix est le néon, vous pouvez vous essayer au néon flexible qui utilise les dernières technologies pour l’éclairage et représente une alternative efficace à l’usage des enseignes tubes néon classiques.

Par ailleurs en tenant compte de la position des magasins, il existe plusieurs types d’enseignes lumineuses au tube néon. Dans les faits, il s’agit de se faire remarquer selon que le magasin est en bordure d’une voie ou non. Ainsi, les enseignes lumineuses au néon se déclinent selon les types suivants :

  • Enseigne de toit ;
  • Enseigne au sol ;
  • Enseigne en applique ;
  • Enseigne en drapeau.

Du plexiglas au PVC, faites votre choix

Les matériaux utilisés pour la conception des enseignes lumineuses au néon sont variés. À l’exception du travail notable du néoniste qui s’occupe du tube néon, les matériaux suivants sont utilisés dans la conception des supports :

  • Le plexiglas ;
  • Le PVC (Polychlorure de vinyle) ;
  • La tôle laquée ;
  • L’aluminium ;
  • L’inox ;
  • Le dibond.

Cette liste n’étant pas exhaustive, il est préférable en cas de commande d’enseigne lumineuse aux tubes néon de faire appel à des professionnels. Lavedette est l’une des sociétés qui peuvent se prévaloir d’un savoir-faire irréprochable en cette matière. N’hésitez pas à la contacter.